Et alors là, vous voyez, après avoir effacé cinq lignes, oh, pas grand chose me direz-vous, je comprends mieux comment on en arrive à pratiquer l’auto-censure.

C’était la pensée publique du jour.
A bientôt.

6 réflexions sur “

  1. wilou dit :

    En ce moment t’as pas mal de soucis d’auto (uhu)

  2. Plancton dit :

    Oui oui, c’est complètement ça Wilou, les problèmes de voiture, on n’imagine pas à quel point c’est tout chamboulant, pfiou…
    A moins que ce ne soit cet essayage de bottes entre midi et deux, et cette frustration d’avoir des mollets de marcheuse qui ne rentrent pas dans des paires à moins de 160 euros.
    Trop dur d’être une fille. Ha la la.

  3. g dit :

    auto censure. oui, d’ailleurs ils en parlaient aux infos … un truc en vogue. La nouvelle tendance de la blogsphère parait il …

  4. SM dit :

    Ca devient contagieux….

  5. maxy_vince dit :

    L’auto-censure, ce n’est pas automatique. Comme les antibiotiques.

  6. Plancton dit :

    G, forcément, suffit qu’un illuminé lance le concept pour que tout le monde se jette dessus. Pfff. Mais dans quel monde vit-on !

    Misan : Oui, un peu comme la myxomatose.

    Poussinet : Tiens, en parlant d’antibios , tu pourrais pas me faire une ordonnance contre la myxomatose ?

    Pfiou…. « Maladie infectieuse du lapin provoquée par un ultra-virus »… ça fait peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *