Joie de vivre

Emmêlé dans son lit
dans son cou
et peut-être
peut-être aussi
à sa vie
si sa vie c’est aussi
de mêler les si
les là
dans ton lit
et ta vie
Pas de place
Plus de place
Pour les lys
qui se mêlent
qui se lient
et les vivaces
de mélancolie.

Une réflexion sur “Joie de vivre

  1. sag dit :

    je garde dans un coin
    (mais sans l’odeur des lys, ça c’est plus terre à terre, désolée, je sors)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *