Observation des habitats naturels humains

Parmi les différences importantes entre une colocation de filles et une colocation de gars, vous pouvez noter que les filles hurlent d’abord quand y’a plus un seul rouleau de PQ et les mecs quand y’a plus un seul grain de café.

Vous pouvez aussi noter aussi que les filles n’attendent jamais de devoir hurler pour manque de PQ.
Et qu’au pire, il ya un stock de mouchoirs en papier suffisant pour faire face à six mois d’incontinence en toute sérénité.

Toutes les interprétations logiques ou non sont envisageables.

5 réflexions sur “Observation des habitats naturels humains

  1. robert bidochon dit :

    hmm … ok. C’est noté. Le message est passé.

  2. Plancton dit :

    Un message ? Où ça ???
    Robert ! Vous ici ?! Quel honneur !!!…

    « C’est pas de ma faute si je suis innocente. C’est juste que les autres peuvent pas s’empêcher d’être coupables. »
    Moi, ce matin, in « Ma vie en monocellulaire ».

  3. robert bidochon dit :

    je passais pas là. Et j’ai noté l’histoire du PQ. Fameuse, vraiment. Et si romantique …

  4. Plancton dit :

    Il ne pouvait en être autrement sur un blog dédié au romantisme, n’en doutez point ! Dieu merci, il ya encore de ces valeurs sûres en ce bas monde.

  5. sag dit :

    on s’abstiendra d’ailleurs de faire ces remarques, par respect pour la gent masculine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *