chut

Chut… Faut pas le dire…
Mais le chanter, entre deux éclats de rire.
Le découvrir, au détour d’une rue, au coin d’un café.
Le réveiller parfois, paupières encore toutes collées.
Le regarder dormir, le regarder manger.
S’en étonner, à chaque instant.
Le faire et le vivre.
S’en émerveiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *