Une histoire de chaussettes

Je joue au jeu des 7 chaussettes pendant dix minutes.
C’est comme les 7 familles, sauf que c’est avec des chaussettes.
Et c’est pas vraiment un jeu à la base, c’ets plutôt un truc super chiant mais comme on dit, mieux vaut s’en amuser, hein.
Une chaussette toute seule. Tiens, on dirait du 32. Ce serait pas à moi ça ?
Oh, une autre chaussette en 32. Elle serait pas à moi aussi celle-là ?
Quelques chaussettes plus tard, je me rends compte qu’en fait non, elles sont pas à moi ces chaussettes-là.
Elles sont bien à lui.
Pourtant, il a des grands pieds, avec des orteils grands comme des tours Eiffel.
Cette petite expérience m’inspire un petit aphorisme que je vous mets de côté, rien que pour vous.
Ce sera votre cadeau de noyel.
Internet est au monde ce que le lèche-linge est à ton pied. ça le rend tout petit.

4 réflexions sur “Une histoire de chaussettes

  1. alain dit :

    C’est le plus bel aphorisme qu’on m’ait offert à un noel. Ih ih ih .

  2. 4 dit :

    hey
    je passe te souhaiter une excellente année et plein de cochonneries sexuelles 🙂 !!

  3. Bibasse dit :

    Absolument formidables, ces textes, et je pèse mes mots. Bonne année à toi, Plan’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *