De passage

Toujours pas envie d’écrire. A peine de lire. Mais besoin de penser.
Pourquoi les beaux souvenirs ont-ils ce gros défaut de toujours appartenir au passé ? Doit-on forcément se situer dans le temps révolu pour faire partie d’une vie ? Et ceux qu’on a laissé dans notre passé, ne sont-ils pas toujours les plus présents ? Surtout lorsqu’ils sont en plus omniprésents.
Présent partout, présent toujours, présent la nuit, présent le jour.
Je sais pas. Je me demande, c’est tout.

Je perds l’habitude de l’effort d’écriture. Ou plutôt, l’écriture devient un effort à produire.
Mais j’aimerais bien vous raconter ma vie, si j’étais un chien.
Ou plutôt, vous raconter celle de l’homme qui était un teckel, mais qui n’en savait rien. Eventuellement un chihuahua.

J’ai des cartes postales, avec un sapin de noël dessus, à envoyer. Je trouve la saison propice.
Fin de l’effort.
J’aime la fonction « mark all read » de mon agrégateur. J’ai l’impression de faire du boulot super rapide et super efficace. Et surtout, d’enfin savoir garder l’essentiel.
Retour à la prochaine lune.

3 réflexions sur “De passage

  1. an.archi dit :

    Alors comme ça, toi aussi tu as viré les RSS de ces gens que tu ne connais pas, ou dont les mots ou le reste ne comptent pas tant que ça, au final…

    J’ai gardé ton adresse. 🙂
    Bise…

  2. an.archi dit :

    (pourquoi j’ai l’affreuse impression que ce smiley ( « 🙂 » ) a un air méchant et vicieux ?

  3. Sam dit :

    vivre au présent, ni hier, ni demain…
    voir les petites choses qui pourraient sembler insignifiantes : une bonne brise dans les cheveux, un sourire d’enfant, une belle affiche, le parfum du pain chaud, tout ce qui peut éveiller les sens. C’est à force de nourir quotidiennement nos 5 sens que le bien être s’installe sans prévenir…
    le seul effort c’est d’ouvrir les yeux et de supprimer tous les filtres du regard (éducation, vécu, etc…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *