L’Enfouineuse barbouttée monogote.

Je serai une bonne documentaliste le jour où j’arriverai à retrouver sur Internet un site dont j’ignore tout et dont j’essaye de deviner ce qui peut bien être écrit dedans.
Il faudrait que je m’y fasse… je suis une joueuse dilettante par excellence. ça passe, ça lasse, ça casse.
Et rien n’a jamais été vraiment important, puisqu’on se ment, tout le temps. Toi et moi. Nous. La fleur. Le chat.
Je recherche ça comme on joue au loto, en se disant, cette fois, ça y est, j’ai bon ! J’y suis !
Et arrivé au 8ème onglet de google, j’en ai marre, je referme.
Mais peut-être que la réponse à ce que je cherche est dans le 21ème, j’en sais rien.
Je m’en fous. Peu importe.
Ai-je les bons mots ? Ai-je les bonnes clés ?
Je suis obsédée par ce défi. Environ 13 minutes 26 secondes par intermittence tous les 3 jours.
Une chose qui ne me regarde pas. Une chose qui ne me regarde plus. Et c’est bien pour ça, je crois.
Curiosité maladive, en pics. Besoin de se faire mal, avec l’aiguille. Besoin de savoir si on est capable, encore, d’en souffrir vraiment.
Puisque c’est la seule chose qui ne sera jamais rien qu’à moi.
ça m’amuse et me désespère. Quel statut déprimant pour une fille qui est censée être heureuse.
ça m’énerve et m’en fous. Et puis merde, m’enfin ! N’m’alors ? T’es encore là à te questionner ?
Tu perds ton temps. Tu perds ton temps. Tu perds ton temps.
Et je perds le mien à m’en rendre compte publiquement.
Moralité judéo-chrétienne, désolée. C’est comme ça. Chacun cherche son âme.
Viens par là, mon petit, entrons à confesse.
Achevez-moi. Donnez-moi la solution.
Mais surtout, ne me donnez pas les moyens de la trouver.
J’en ai marre, d’avoir tout le temps raison.

Une réflexion sur “L’Enfouineuse barbouttée monogote.

  1. Ash dit :

    Je sais c’est fatigant…d’avoir toujours raison.
    Je t’embrasse quand même va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *