La vie est aussi faite de brosse à cheveux des enfers qui tourne.

Le sèche-cheveux de coloc dans la main gauche, la brosse des enfers qui tourne dans la main droite, je me suis souvenue devant ma glace ce matin de la raison pour laquelle je n’ai jamais acheté de sèche-cheveux ni n’ai jamais réussi à faire un brushing avec mes own petites mimines sur ma pauvre tête.
Il se trouve que la brosse des enfers qui tourne n’arrive pas à s’accrocher dans mes cheveux quand je la tiens de ma main droite et que pour la faire tourner, il faut que j’appuie avec ma main gauche, donc que je lache le sèche-cheveux.
Bizarrement, ce que je vois dans la glace ne correspond pas du tout à ce qui se passe réellement au-dessus de ma tête. Le sèche-cheveux va lècher ma main de très près, la brosse des enfers glisse sans que je réussisse à faire tourner un seul cheveu et vient cogner le sèche-cheveux qui stoppe son élan contre ma face.
Après avoir fait plusieurs tentatives non concluantes d’échange de mains et d’ustensiles, il se trouve que le seul résultat que je puisse brillamment obtenir est une brûlure au second degré sur le pouce (gauche ou droit, la politique n’a rien à voir dans tout ça) accompagnée d’une petite frayeur quant à la réitération de mon exploit juvénile qui a consisté à devoir couper une poignée de cheveux sur le côté gauche de mon visage, suite à l’accrochage malencontreux mais puissamment indéfaisable de la brosse des enfers dans ma tignasse, provocant l’apparition d’une coupe néo punk tout à fait remarquable au début des années 90 dans une classe de 5ème et qui m’a couté bon nombre de gentilles plaisanteries fort amicales et tout à fait désagréables durant de longs mois.
Paraît qu’il existe une brosse des enfers qui chauffe et qui tourne en même temps ? Je la veux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *