D’or laid en plage

Je fais ce que je peux, je viens presque tous les jours par ici. Tous les jours. Sauf ceux où je vais ailleurs. Me perdre un peu dans les ruelles, par exemple. Mais c’est difficile, faut l’avouer. Je commence un peu à connaître le coin. Alors je fais semblant, certains jours. Je fais comme si je connaissais pas, je butine, je m’amuse, je me dis Hop ! Et si je tournais un peu par là ? Mais ça m’éloigne un peu de mon boulot ça ! Oulala, comme c’est risqué ! Brrr… J’en ai des frissons dans le dos. Et puis j’atterris à mon boulot. Voilà. Sauf que je me suis amusée à me faire peur. Je suis même tombée sur un cul-de-sac une fois. J’ai du faire un demi-tour. Trop risqué le truc. Trop trépidant.

Bordel que cette ville est ennuyeuse.

Orléans plage

Je fais ce que je peux. Je joue aussi avec photoshop pour essayer de faire apparaître une quelconque beauté, une aspérité, un truc qui accroche, un relief, une courbe. Je fais défiler les photos. Mornes. Tristes. Obligée de sortir les fitres rouges pour rendre un peu de couleur à cette désolation.

Photographe amateur en berne cherche couleurs en stock et regard heureux.

2 réflexions sur “D’or laid en plage

  1. sheepyr dit :

    Photographe amateur en berne cherche couleurs en stock et regard heureux.

    c’est un appel a l’aide ?

  2. Plancton dit :

    sheepyr, c’est vrai que tu serais sans doute d’excellent conseil pour m’aider en matière de photographie ! Mais à vrai dire, il faut surtout que j’apprenne à travailler avec mes yeux 🙂 pis mes mains… pis ma tête… alouette…
    Je pose un joker sur la question de l’appel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *