Entre alpha et omega

Un soleil levant de fin du monde se reflète en triple exemplaire dans mes rétroviseurs.
Ce matin, je file à l’ouest.
Pardon, j’ai menti.
Il ne se réflétait qu’en double, parce que mon rétro droit a un penchant pour le bitume.
J’ai menti.
J’ai exagéré.
J’ai kitschisé, rendu plus beau, dans l’effet de mon souvenir. Maquillé, déguisé, frelaté.
Reflet frelaté.
Comme quand on essaye d’aller mieux en se trouvant pas trop moche aujourd’hui dis donc devant une glace.
J’vais chez H. J’vais chez G. J’vais pas bien.
J’ai pas envie d’écrire ça là, c’est pas la place des mots.
Quand justement, ce ne sont pas les mots, mais ce qu’il représentent, qui importe.

J’vais en creux au fond d’la boule qui m’fait gicler le sang dans les veines.
Grand osselé et petit brin de nerfs. J’vous aime quoi.
Il pleut dehors. Le soleil levant s’est noyé au cours de la journée et personne n’a appelé les pompiers pour lui.
Tout le monde s’en fout, on dirait.
Et moi, je fais comme les autres.
Sale petite moutonne va.

amour.
AMOUR.
A.M.O.U.R.
aèmohuère.
A aime haut hue ère
Ha ! Aime haut ! Hu ! Ere !
Ha j’aime l’eau du nerf ?

Yann Moix me hante.
A être aimé, on meurt trop tôt.
A ne pas être aimé, on meurt trop vite.
Mais écrit par lui, ça a quand même une autre gueule.
C’est bien quand même, d’être au moins beau. Quand de toute façon, on est déprimant.

Edit (un effort notoire de ma part, mais y’a pas de raison que je sois toute seule à tomber, et j’en profite pour corriger l’interversion d’au-dessus. Scusez mais je suis en attente de ma carte officielle de poisson rouge) :
« Les femmes qui ne nous aiment pas sont autant de guerres inutiles dans lesquelles nous nous lançons pour mourir plus vite, car les femmes sont des accélérateurs. Soit elles accélèrent la vie, quand elles nous aiment, et nous mourons plus tôt. Soit elles accélèrent la mort, quand elles ne nous aiment pas, et nous mourons plus vite. » in Anissa Corto / Yann Moix.

Une réflexion sur “Entre alpha et omega

  1. sheepyr dit :

    A être aimé, on meurt trop tôt.
    A ne pas être aimé, on meurt trop vite.

    trop vrais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *