Faudrait jamais se marier j’vous dis.

Je suis sûre qu’on est deux dans ma tête.
Pas possible autrement.
Parce que moi, je vais bien. Je vais très bien. J’ai envie de changer de vie, tout ça, j’ai plein de projets à mener à bien avant 2008. Une recherche d’emploi en bonne et due forme. Dans mon domaine d’activité, ça doit prendre six mois. Parfait.
Moi, je me demande ce que je vais lui raconter au psy hein. On peut causer du temps qui fait, d’y a plus d’saisons, tout ça… Parce que moi je vais très bien.
Le souci, c’est que l’autre, elle va pas bien. Elle s’effondre quand on lui souffle dessus, elle flotte, elle coule, elle se noie, elle crie à l’intérieur et y’a qu’en tendant un peu l’oreille que j’arrive à l’entendre suffoquer… Quand on veut la prendre dans ses bras, elle se dilue ou s’écroule. Suivant les jours. Parfois elle est faite d’eau, parfois de petits cailloux ramassés en un petit tas. Elle bouge pas. Elle remue. C’est tout. Elle avance pas. Elle est morte de trouille. Pas moyen de savoir pourquoi. Elle m’emmerde avec sa trouille. Des années que j’essaye de coller des étiquettes dessus, mais y’en a pas une qui la rassure.
J’essaye de vivre normalement, mais bon, je dois dire que c’est super handicapant d’avoir un truc comme ça qui te plombe le sourire en bas.
Tiens, l’autre jour, elle a vu un courant d’air passer, et pof, elle était raide dingue amoureuse. Mais bon, forcément, le courant d’air, il a fait son boulot hein. Il est passé, et il est parti. Normal quoi. Pas de quoi se formaliser. He ben figurez-vous qu’elle, si ! Tain. ça fait des semaines qu’elle m’emmerde avec ça. Et puis tiens. La dernière. Elle nous fait des crises d’insomnie. Tout ça parce qu’elle arrive pas à accepter. Accepter quoi ? Le bonheur des autres. Le fait de ne pas être le centre du monde sans doute. Dingue non ? J’arrive pas à comprendre. Des restes d’enfance qu’ont été avalés tout rond sans avoir été digérés. Un truc comme ça…

Mais elle pourrait pas s’occuper de ses miches un peu plutôt que de nous faire chier à se préoccuper du cul des autres non ? Ben non. Madame fait la frustrée dégoutée blasée. Je lui parle de sexe, elle regarde son vibro avec l’oeil vitreux. Je lui parle de bouffe, elle me menace avec sa brosse à dents. L’air féroce. « Tention ! Qu’elle me dit. Si tu touches aux joues, je te fais tout dégueuler ! ». Tain. Tu parles d’une marrante ouais. Chuis même prête à lui trouver un mec quoi ! Ben non… Elle les trouve tous plus cons les uns que les autres. Alors forcément, elle me casse mes coups. Tiens. Des fois que je la laisse tomber pour un mec. Nan mais j’te jure.

La fontaine de la ville aux 100 000 anges

Bref. Parlons des anges et de ceux qui les portent et les font voler, monsieur.

21 réflexions sur “Faudrait jamais se marier j’vous dis.

  1. path dit :

    « …Madame fait la frustrée dégoutée blasée… »
    Elle est plus vieille que toi ??
    Parce que si même toi tu l’appelles « Madame »…

  2. Plancton dit :

    Bon. Au lieu d’être désagréable, tu pourrais pas me dire ce que tu penses de ma photo ?

  3. alain dit :

    100 000 anges dans une même ville ?
    Heuresement qu’ils n’ont pas fait la même chose à Buxelle avec le Manneken- Pis !!!

  4. Plancton dit :

    Bon. Et elle vaut quoi la photo ?

  5. alain dit :

    Et bien, soit c’est ma vue défaillante, due à mon age avancé, soit c’est une mauvaise définition de mon portable mais le bas de la vasque semble flou.
    Et puis, qu’est ce qu’il fait le neuneu en fond, avec sa bouteille et son verre ?
    Bon, sinon, elle est chouette.

  6. Plancton dit :

    Le bas de la vasque est intentionnellement flou… ainsi que la voûte, même si c’est moins flagrant.
    Bon, sinon, c’est foiré quoi.

  7. alain dit :

    Si c’est fait expres, c’est pas mal.
    Mais bon, tu m’expliqueras comment tu ne rends flou qu’un partie du monument à la prise de vue.
    Mouvement de l’eau=vitesse lente, monument flou=bougé 🙂
    Oh ça va, je plaisante.
    Bon y a aussi l’option Photoshop mais là, je ne maitrise pas.
    Je t’aime bien quand même.

  8. Plancton dit :

    Tiens, ça m’énerve ça aussi. « Si c’est fait expres, c’est pas mal. ». Un gamin qui fait une grosse tâche sur une toile blanche, on trouve que ça fait sale. Un artiste qui fait une grosse tâche sur une toile blanche, on trouve que ça fait art. Et on claque même du pognon pour s’acheter une grosse tâche artistique. Tout ça parce que le gamin il a pas fait exprès. Mais que l’artiste, il a du y mettre une idée dedans. On sait pas trop laquelle, mais des fois qu’elle vaille des sous hein. On paye pour acheter une idée dont on ne connait même pas le fond. On achète une intention qui a donné naissance à une tâche. Et on est bien obligé de trouver ça beau, puisque c’est une idée, et qu’en plus, c’est une idée d’artiste.
    Si elle est si moche que ça la photo, faut le dire hein. Même si je l’aime bien, ma tâche de flou au toshop.

  9. Le hasard dit :

    Le flou me dérange pas, par contre le cadrage oui, je trouve que le gros truc marron au dessus (qu’est-ce que c’est ?) écrase la fontaine et ne la mets vraiment pas en valeur. Le gens derrière c’est pas terrible non plus (mais c’est dur de virer les gens quand on prend des photos 🙂

  10. path dit :

    Elle est bien cette photo, on a l’impression que tu l’as éclairée par en dessous. Par contre, tu l’as beaucoup retravaillé avec photoshop ??

  11. Plancton dit :

    Le gros truc marron, c’est la voûte de l’immeuble juste derrière… Difficile à virer aussi. Pour les gens, je les avais pas reperés jusqu’à ce que tu m’en parles. Je dois avoir des ornières intégrées aux orbites occulaires parfois.

    A part le flou gaussien et un très léger renforcement de contours, y’a rien d’autre de travaillé. Et la lumière, c’est uniquement le soleil de fin d’après-midi.

    J’ai peur de ne pas trouver une seule photo meilleure que celle-ci parmi les 120 autres des dernières vacances… Décidément, quand ça va pas…

  12. Le hasard dit :

    C’est pas grave hein elle est bien quand même, je me suis juste permise d’être aussi critique qu’avec mes propres photos 🙂

  13. podsirymneben dit :

    Bonjour,

    impressionnant ce que tu as besoin d’écrire… quand on lit tout ton blog (ou qu’on le parcourt)… hallucinant.

    impressionnant aussi de voir que depuis le début rien a changé : absolument rien… Ttu n’as cessé de descendre… Il est plus que temps pour le psy.

    La photo : elle est nulle. Contrairement à ce que l’on fait CROIRE, faire de belles photos est très difficile.

  14. Le hasard dit :

    « Contrairement à ce que l’on fait CROIRE, faire de belles photos est très difficile. »

    Tout à fait, d’ailleurs il suffit d’essayer pour s’en rendre compte, punaise… J’ajouterai qu’il vaut mieux essayer de maitriser la composition avant d’envisager de jouer avec les logiciels de retouche. Moi c’est le point que j’essaye de travailler chez moi en priorité – et c’est pas simple.

  15. ana dit :

    Il y a des gens très sympas, ils ont le don de dire les choses de façon si subtile et agréable que ça donne tout de suite un bien meilleur moral…

    (tu as eu ma réponse par mail ? je ne sais pas si ça fonctionne bien)

  16. plancton dit :

    hahaha.
    Tout le monde a raison. C’est merveilleux.
    Je vais me remettre à l’écriture atomatique tiens. Histoire d’offrir des raisons à ceux qui ne l’ont pas encore.

    Oui Ana, j’ai bien eu ton mail. Je m’excuse pour la latence de la réponse. Elle est tout proche, juste dans ma tête. J’ai pas envie de te pondre une réponse en trente secondes, tu mérites mieux que ça. Je manque juste d’un peu de temps pour cela ces jours-ci…

    En tout cas, sur le portable d’où je vous réponds, c’est vrai qu’elle est super moche cette photo. J’aurais aimé pouvoir sauver ce qui était récupérable de ce lot de photos.

  17. plancton dit :

    J’oubliais.
    Podsi.
    De deux choses l’une.
    Soit tu as des intentions amicales et parfaitement maladroites qui consistent à me foutre des coups de pieds au cul pour m’aider à avancer. Auquel cas, je me permettrai de te dire non moins amicalement que les coups de pieds au cul, comme pour tout ce qui touche à cette partie de l’anatomie, ne peuvent être acceptables et acceptés, voire même agréables avec un peu de chance, que s’ils sont pratiqués dans la sympathie et de la part de personnes sachant dégager une certaine chaleur humaine.
    Soit tu es un gros troll tout à fait inopportun. Auquel cas je te souhaite beaucoup d’amusement.

  18. podsirymneben dit :

    T’as raison après tout : stop waste the time!

    Allons voir ailleurs : là où l’on ne rumine pas (j’aime bien Nietzsche et Maine de Biran). Vis à vis de certaines personnes la compassion est la pire des choses.

    « Toujours attendre et espérer, tel est le propre du benêt » In « Mars » de F. Zorn (certainement le livre témoignage le plus profond qui ait été écrit sur la dépression, dépression dont l’auteur mourra).

    Bon voyage. 🙂

  19. Clement dit :

    Moi j’aime bien la photo 🙂
    Ca donne un coté Zebre les tache sur la voute 🙂

  20. Le hasard dit :

    podsirymneben > Ah, tiens, merci de me rappeller que je m’étais promis de lire ce bouquin.

  21. sheepyr dit :

    Haaa ça marche le blog.

    Ta prose est toujours aussi plaisante et pleine d’humour. Etrange l’effet depressionnaire chez toi. Plus tu plonge plus c’est bien ecrit. Y’a une des deux qui ce moque vachement bien de l’autre. L’autodérision me semble un message salutaire, il te reste un bout de cortex pour rationnaliser (bon ok le reste semble prendre la forme de fromage blanc).

    « A trop chercher l’anticyclone on creuse la depression »
    Gillot Pétré

    Pour la photo je la trouve bien construite moi.
    Mine de rien c’est du boulot de remarquer la lumière et le constraste offert par le fond, comme cela, en passant. Le petit coup de flou sur le bas de la fontainne accentue l’effet coulant de l’eau. Quant à la voute si intriguante outre le contraste elle comprime l’ange. J’aime bien le sentiment que cela donne. Comme une petite moral. Un instant ange dans la lumiere l’instant d’apres….on c’est pas avec l’epée de damocles de cette voute.
    L’interet aussi du flou et de la voute c’est que le regard est forcement renvoyer a l’ange. Les personnes à l’arrière plans je derange pas à la lecture, tu les vois pas tout de suite d’ailleur. Question contraste ils sont noyés dans le plan de fond.

    T’aurais pu en faire plusieur des photos, sous différents angle, quitte a te rouler par terre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *