Jane Doe

Je voudrais savoir de quoi je cherche à me punir en acceptant d’aller au cine avec ce type aussi amusant qu’une couronne funéraire.
Finir de me dégouter d’Orléans en me disant qu’il n’ y a qu’une seule occupation sociale valable : s’y rouler dans la médiocrité et l’ennui.
J’ai encore bouffé tous mes ongles cette semaine. La main gauche lundi dernier. La main droite mardi. Et je guette ceux qui essaieraient de repousser, minutieusement. J’attaque le point faible, sur le côté, et je les arrache suivant la méthode ouvre-boîte. Je constate que je redouble d’énergie quand il s’agit d’un travail de sape.
Rien d’intéressant à dire, rien à tirer de la réalité. Pas de fruits dont je pourrais tirer le jus, pas de nourriture. Pas de plaisir, pas envie de plaisir. Pas d’écriture motivante. Pas de dynamique.
Cet entre-deux est des plus désagréables. Ni complètement dépressive, ni énergique. Mon travail me tire de ma léthargie 28 heures par semaine. Et je ne sais plus ce que je fais du reste.
Je hais le lundi. Mais pas pour les mêmes raisons que toi.
Le lundi me tire vers le bas. Il me conduit toujours vers l’ennui total, vers l’évidence de mon échec professionnel. Vers la défaillance de ma conduite de vie. Quand les autres démarrent, je m’enfonce dans la fin du week-end, trop long. Reposant, certes. Un week-end qui me permet de lire. Tiens, je prévois même de me faire un petit concert en solo samedi prochain. Je commence vraiment à aimer me noyer dans la masse. Je suis surement faite pour disparaître entre du vert d’eau et du gris. Finir en Jane Doe. Sans doute une de mes plus grandes peurs.
Le lundi est le jour où je devrais. Et où je ne fais jamais. Le jour qui recommence éternellement. Le jour qui coince. Le jour qui grince et me fait sentir sale. Le jour qui ne devrait pas être celui d’une fin, mais celui d’un début. Qui ne vient pas. Qui ne viendra jamais seul si je ne vais pas à lui. Et de ma tête, tout est tellement loin.

5 réflexions sur “Jane Doe

  1. alain dit :

    Bon, tous comptes faits, c’était pas une bonne idée d’accepter le ciné…
    Le restau s’est bien passé au moins ?

  2. plancton dit :

    Non mais j’vais pas raconter ma vie ici. Faut pas pousser le chou dans les salsifis non plus hein.

  3. alain dit :

    Non non, c’était juste une question entre toi et moi.
    De toute façon personne ne lit les commentaires.
    Alors on peut tout se dire.
    🙂

  4. ana dit :

    Si, si, on lit les commentaires…
    😉

  5. sissere dit :

    c’est qui ce on dont vous parlez ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *