Post-it ouverts à moi-même

#1 Quand tu trouves un bar près de ton boulot où l’on sait encore préparer le chocolat chaud avec du lait, tu gardes précieusement l’adresse. Même si tu te sens obligée de planquer la couverture de ton bouquin de peur d’attirer le regard tâteur du parieur de chevaux.

#2 Soit une personne de mon voisinage me pique mes sous-vêtements sur l’étendage, soit je suis profondément étourdie.
Ou comment se trouver parfois tête en l’air, cul nu, et ensembles à jamais dépareillés.

Avec tous mes respects,
B.

3 réflexions sur “Post-it ouverts à moi-même

  1. alain dit :

    Tu vois, habitué que je suis à tes approximations, je cherche un lien entre les deux chapitres.
    Et je ne trouve pas !

  2. Plancton dit :

    Tu pousses le vice un peu loin, Alain… Manquerait plus que je sois forcément logique !

  3. alain dit :

    Surtout ne change rien.
    Tu es parfaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *