passé désinspiré

L’homme a eu lieu…
Merde, ça vient pas.
D’habitude, parce qu’il ya eu une habitude, quand il me prend l’envie de pondre une note, parce que mes oeufs ne sont pas mangeables, je me trouve un mot, ou deux, ou trois, je les lâche sur la page, et puis le reste vient tout seul. Je les regarde se multiplier sagement, les uns derrière les autres, les observant d’un oeil maternel, attentif et bienveillant. Parfois, il faut remettre un peu d’ordre dans tout ça, je dois leur apprendre à ne pas non plus faire n’importe quoi, mais les encourager quand même quand leur viennent des initiatives heureuses, ou pas. S’ils ne font pas la connerie une fois, jamais ils ne retiendront les leçons de la page.
D’habitude, ça se passe comme ça.
Mais là, « l’homme a eu lieu », ça marche pas.
Je descends cinq minutes, le temps d’une clope. Je verrai bien s’ils ont été sages et s’ils ont fait leurs devoirs quand je reviendrai.
Je remonte. Et toujours rien.
Bon, peut-être que ça vient de moi. Peut-être que je les ai un peu surestimés, peut-être qu’ils ne sont pas encore en âge pour ça…
Ou bien peut-être qu’ils ont dépassé ce stade -là ?
Peut-être que le thème de départ leur plaît bien, mais que ce temps passé décomposé tout pourri, ça craint.
Et qu’en fait, si je leur parle au futur, maintenant, ça les branchera un peu plus…
Mes chéris, si je vous dis « l’homme aura lieu », qu’est-ce que ça vous évoque ?

Ils me répondent que l’homme aura lieu un vendredi, ou peut-être un mardi. Qu’il aura des yeux noirs qui rient après la pluie. Qu’il portera une casquette et une veste de tweed et que ça me fera sourire parce que lui aussi, sa casquette elle est toute pourrie. Il pouffera de certains auteurs ou musiciens que je voue aux nues, et me renverra paître aux gémonies quand je lui dirai que son truc qu’il écoute là, ça pue du cul. Il peut éventuellement se permettre d’être vachement grand ou bien se ranger dans ma poche. Il aura vécu des dizaines de vies et me les racontera toutes, les unes après les autres, en commençant par la plus belle et qu’il ne connaît pas encore. Il aura mille ans devant lui pour le faire et chaque année pour noël, j’en trouverai un morceau fourré dans un chocolat surprise. Je reconnaîtrai le piège, parce qu’il aura encore mal remplié l’emballage de ce mini cheval de Troie qu’il voudra me voir croquer en faisant ma tronche de travers et mes yeux affolés en pensant que merde je me suis pété un plombage avec ces conneries.
L’homme aura lieu et je lui organiserai une petite place avec des heures autour, pour la déco, au creux de ma vie. L’homme aura lieu et on trouvera le temps.
L’homme aura lieu et …

Who. On se calme les lapinous. Vous allez quand même pas contredire maman. Je vous dis que je crois pas au prince charmant.
Maman, t’es con, qu’ils me répondent. C’est pas un prince charmant, c’est rien qu’un homme qui se sera arrêté pour te demander l’heure, et qui aura vu que vous avez la même.

11 réflexions sur “passé désinspiré

  1. le pere noel dit :

    C’est avec plaisir que nous accusons réception de votre commande n°47988 du 21/12/2007 à 01:07 d’un montant total de 1 homme.

    Date de commande : : lundi 03 décembre, 2007
    Commande Numéro : 4798887893 289897 200008
    Vous souhaitez consulter l’état d’avancement de votre commande ?
    Accéder à la page de suivi de vos commandes :
    http://www.papanoel.free.fr

  2. plancton dit :

    Alors là tilly, je viens de me faire griller par ma collègue très curieuse de connaître la cause du petit éclat de rire que j’ai commis 🙂
    En plus, j’avoue que j’ai fait quasiment l’intégralité de mes achats de noël sur internet et ma satisfaction est déjà toute acquise à ces services ! J’ai hâte de recevoir le colis 🙂
    Même si bon, faut bien l’avouer, le plus cher dans tout ça, ça va être les frais de port !

  3. balmeyer dit :

    Et aprés, il y a les frais de porc.

    Pardon.

    C’est venu tout seul.

    Très chouette billet, je me suis fait embarquer. Mange des oeufs inmangeables plus souvent ! 🙂

  4. N dit :

    Des fois j’ai envie de commenter, et puis d’autres fois non. Et puis j’ai beau avoir envie je sais pas quoi dire, ou pas envie de dire ce que je voudrais dire.
    Enfin bon …
    Tout ça pour dire que je rôde encore dans tes parages.

  5. G dit :

    parfois, ça tient à rien. Juste quelques secondes.

  6. Yael dit :

    AH ben voila, je suis enfin arrivee a feinter le filtre anti-spam. En fait faut pas que je mette l’adresse de mon site.
    Juste pour te dire que j’aime beaucoup ce que et comment tu ecris.

  7. tournevice dit :

    Attaquer ton billet par d’autres mots t’aurais peut-être donné un peu plus d’inspiration au départ, qui sait?…

  8. Humphrey dit :

    Pire que le manque d’inspiration…la relecture..bahhhhhhhhhh*

  9. Plancton dit :

    Mais merci pour ces petits messages à tous ! A m’fait plaisir de trouver tout ça en rentrant dans mes pénates après la nowel ! C’est le nain sur la bûche !

    Msieur N, je n’ai rien contre les rôdeurs… ce n’est pas comme si nous étions dans un lieu privé.

    Balmeyer, la vie est ainsi faite que parfois les poules trouvent des couteaux et alors là… ???
    Kre faire ???!!

    G… Les secondes à l’échelle des vies qui se croisent sans pouvoir se réunir ont parfois ce talent d’être interminables.

    Yael, sois le (le ?) bienvenu, et désolée pour la bataille. Si ton adresse ne passe pas, tu peux toujours tenter un envoi sur mon mail planctonmail-blog[at]yahoo[.]fr, je verrai ce que je peux faire au niveau de spamkarma.

    tournevice, je crois qu’il est dans ma nature de trouver la vie tellement simple et de tout faire pour la compliquer… C’est d’un ridicule, quand je m’arrête pour y penser… Mais il faut bien essayer toutes les cartes que l’on a dans les mains pour jouer à ce jeu-là, je crois.

    Humphrey, j’ai laissé des fôtes ?

    ‘tain, j’ai répondu aux commentaires dans un délai raisonnable, ça se fête ! ça tombe bien, j’ai prévu un truc pour le 31 décembre au soir. On dirait qu’c’est fait pour dites donc.

  10. Klih dit :

    J’aime bien tes lapinous. L’ne sont pas défétistes.

    Je paierai les frais de port, cela va de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *