L’homme tortue.

L’homme grand à la peau de tortue a apporté sa tortue à tête de chat au comptoir. C’est pour l’abattoir. « Mais c’est le Moyen-Âge !! » je me crispe et la révolte intérieure me blesse à vouloir s’échapper. « Il faut apprendre à se soumettre aux règles », comme toute réponse.
L’homme semble résigné, je crois qu’il veut m’apprendre quelque chose. Mais quoi ?

Plus loin, la promenade à quatre à travers le village se transforme en traversée d’un village mormont. L’ambiance est légère, à pieds… puis en voiture. La vieille décapotable d’un autre siècle descend un petit chemin qui nous mène dans un cul-de-sac, fermé par une grande porte en bois bleu. La fente de la boîte aux lettres est la seule ouverture. Dans le bois, à côté, un homme est recroquevillé sur des planches de bois. Il trouve notre intrusion dans le petit chemin bien irrespectueuse. Il remonte un drap sur lui, fait comme s’il était allongé dans un lit confortable. Je n’ignore pas que ce lit n’est que feuilles et branches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *