dimanche, jour du seigneur.

Je cherchais ces papiers depuis un an. J’étais sûre de les avoir récupérés. J’avais ouvert toutes mes pochettes cartonnées, dans lesquelles je range soigneusement toute ma paperasse, après l’avoir entassée dans une corbeille, que je trie tous les six mois, quand elle déborde. Certes, on a vu mieux au niveau classement documentaire. Mais ma prof de marketing documentaire le disait aussi bien que je l’applique aujourd’hui, les documentalistes sont les meilleurs pour mettre le bordel dans leurs papiers personnels.

Il y a cinq minutes, après avoir une fois de plus craché ses quatre vérités à mon colocataire qu’il me tarde de voir déguerpir définitivement, dans le calme le plus absolu, signal d’atteinte de mes propres limites de colère, je me pose dans mon fauteuil et un mouvement anodin, exercé peut-être mille fois au cours de cette année, me fait tourner la tête vers mon étagère à bordel où sont posés tous mes papiers.

Et sans que je me l’explique, mes yeux sont tombés sur la tranche d’un classeur gris et ont lu « 8 juillet 1980 ». A un moment où je ne pensais pas à cette date, où je ne m’attendais pas à la voir, à la lire, où mes préoccupations s’en éloignaient de vingt-neuf ans, mon cerveau a enfin réagi… Genre lumière divine.
Je l’avais ouvert pourtant ce classeur. J’y avais trouvé toutes mes factures de téléphone. Mais derrière les factures de téléphone, il y avait les papiers que je cherchais depuis un an. Les notes de l’avocat, les échanges avec les assureurs, les remarques du médecin…. Tout était là, à exactement un mètre de la place que j’occupe tous les jours devant mon ordinateur. A portée de main, comme on dit. Manquait que la portée des yeux et du cerveau.
Alléluia.

Une réflexion sur “dimanche, jour du seigneur.

  1. tilly dit :

    déjà entendu (vécu ?) ça quelque part 😉
    http://herosduquotidien.viabloga.com/news/fatras-fouillis-fourbi-foutoir-souk

    A part ça c’est très fort l’émotion que tu suscites en évoquant elliptiquement un accident survenu un 8 juillet 1980.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *