Hallucinations auditives et kinesthésiques au coucher. Les rochers, les pierres qui faisaient un raffut du tonnerre. Des sons de cloche. Et puis comme un chat qui saute sur le lit, léger, deux petits bruissements de couette, juste derrière mes genoux.
Nuit extrêmement productive : J’ai démantelé un trafic de cocaïne, j’ai été poursuivie par des gens, pas vraiment méchants, qu’il fallait aussi que je sauve quand même… Il y avait la Mazda bordeaux. Ariane. J’ai traversé des bouts de mer en passant d’hélicoptère en hélicoptère. Sur les derniers instants, j’ai balancé de la dynamite partout dans un camp, rempli de gens invisibles et de tentes vertes et noires, j’en ai collé un bâton sur le capot de la voiture qui me poursuivait. Faut bouger maintenant, faut pas rester derrière moi. Tout était écrit dans les regards.

J’ai couru. Nous étions deux. Tout allait sauter. Et je me suis retrouvée coincée par mon cul qui ne passait plus dans un resserrement de mur.

Ouais, allez, ok, c’est bon maintenant, arrête tes conneries. Réveille-toi.

# Vie nocturne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *