Il est où le cucul ? Elle est où la tétête ?

Tu me recroques. Je te ville.
Et ça finit en boule.

Pour ne pas. Pour ne plus. Pour refaire. Pour défaire.
Parce que les jours, parce que les nuits.
Puisqu’on en finit.

ça tourne, ça retourne, je contourne et tinue.
On se cache dans des timbres et des posts
La lumière cafarde et les nuages pleurent.

ça pique partout.
Il ya bien des nerfs ici.
J’ai beau m’aiguiser en les déguisant,
La suite attend.

On attend quoi, on attend qui.
Personne ne sait.
Mais en attendant, ça blesse où ça bat.

Tinue. Tinue.
Ferme les yeux, me planque au fond du creux.
Personne ne réalise.
Qu’à cela ne tienne.
Faites de beaux voeux quand même !

Me roule et m’écroule.
Tout finit en boule.

2 réflexions sur “Il est où le cucul ? Elle est où la tétête ?

  1. bibasse dit :

    Aime beaucoup ce texte. Non, vraiment.

  2. Plancton dit :

    Grand merci bibasse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *