Antithèse

Changeante… Mais changer au fil de quoi ?
Des autres ? Des évenements ? Des humeurs ? Des hormones ? De la couleur du ciel ?
Un peu tout cela sans doute. Entre le caméléon et le baromètre.
Baroléon ?
Ouais, baroléon. Parce que caméomètre, ça me branche moyen.

Il m’a dit « T’es une femme, une vraie femme, pas une bimbo, qu’a besoin d’un vrai homme qu’a besoin d’une vraie femme ».
J’étais super avancée.
Et on est tombés d’accord sur le point suivant, non des moindres, que les vrais hommes qui recherchent des vraies femmes, ça ressemble en général à des gros connards macho.
Soit.
Donc.
Les mecs bien, intéressants et humains, c’est parfait pour m’en faire les meilleurs amis du monde.
Les gros lourds qui pigent que dalle, cons comme des soupes en sachet, avec qui je peux parler de rien, c’est fait pour que je me marie avec.
Génial.

Elle est toujours valable l’option « je finis seule avec 40 chats » ?

Ce que je sais, néanmoins, c’est que je suis.
Je suis, j’aime, je vis, je ris, je danse, je chante et je crie. J’écoute, je regarde, j’admire, j’absorbe, je dissèque, mélange et recrache.
Pas assez combative.
Pas assez combattante.
Je suis d’accord, aussi.
Dillettante, sans aucun doute.
Résignée, trop souvent.
Absente, régulièrement.
Un putain de pouvoir au présentiment, au ressenti, au feeling. Que je ne maîtrise pas assez, que j’écoute souvent trop tard.
Je suis un nerf. Un capteur. Une pellicule.

Et j’ai horreur de la lâcheté et des non-dits mensongers. Des pensées qui se masquent, des mots qui se dérobent.
Pourtant, je trouve que j’excelle souvent en la matière. Parce que je les vois, ces trucs qui clochent, et que je ne peux pas m’empêcher de les dénoncer aussitôt.
Sauf quand je me plante.
Et c’est ce qui vient juste de m’arriver.

La faiblesse des autres est une merde dans laquelle j’adore marcher.
Parce que je suis aussi sans pitié.

3 réflexions sur “Antithèse

  1. sheepyr dit :

    Cela frise le syllogisme plancton, tss, tss

  2. a_bravo dit :

    ben dis donc, vivement que tu montes toi …

  3. Plancton dit :

    Sheepyr : C’est peut-être que, incertaine de ma réelle capacité à trouver des solutions sans les avoir cherchées, je me rabats sur une démarche hautement scientifique et minutieuse. J’ai toujours aimé me décortiquer et me trier.

    Demoiselle A : J’arrive ce soir 🙂
    Et pour le plus long terme… Je m’attends. Mais je me vois presque arriver.

Répondre à sheepyr Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.