Ma propension à rire de tout. Surtout de la gueule des autres.

Mordre dedans.
Mâcher un peu.
Faire un grand sourire.
Croquer.
Sentir les projections de salive qui s’affolent à l’idée de ce petit goût sucré salé.
Qui attend.
Mordre dedans.
J’en rêve, j’en dors pas, j’en dors plus, j’en rêve et je pense.
A ça.
Qui nous remue, nous émoustille, nous retourne et nous déploie dans toute notre impudente timidité.
Mordre dedans.
Croquer.

Encore trop de kilos de pommes à bouffer.

Tu vois ? Toujours sur moi, toujours dans ma poche, il ne me quitte pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *